La peau se souvient

La peau se souvient

Le verre, lorsqu’il est chaud et malléable, possède une grande capacité de mémoire de forme. C’est ainsi qu’a été inventé le principe des décors optiques : si on applique une marque (des stries, des poinçons, etc.) à la bulle de verre, au cours de la mise en forme, cette marque perdurera à la surface de la matière.
Les moules optiques sont donc des pré-formes, qui apposent un décor à l’objet. La mise en forme définitive vient dans un second temps. Cela redéfinit le statut même de l’ornementation, pensé, dans nombre de métiers, comme « l’après » de la forme, « la touche finale ». Ce décor-peau ainsi créé évoluera avec le souffle, et épousera donc les courbes de l’objet, naturellement.
La peau se souvient est un projet de recherche autour de ces décors-peaux. Il vise à développer le vocabulaire ornemental des moules optiques (très limité dans la tradition verrière).
Les technologies numériques ont permis de modéliser des motifs paramétriques, et de les imprimer en 3D afin de fabriquer des outils inédits.

moule optique peau impression 3D verre soufflé nuancier

moule optique peau impression 3D verre soufflé

moule optique peau impression 3D verre soufflé

moule optique peau impression 3D verre soufflé

Enregistrer